Quotidien
8 décembre 2022

6 choses à savoir en arrivant au Luxembourg pour le travail

Salaire, impôts, logement, transports et plus encore… Commencer un travail dans un nouveau pays est toujours synonyme de nombreuses démarches administratives et demande un certain temps d’adaptation. Afin de vous aider lors de vos premiers pas professionnels au Luxembourg, voici nos conseils et informations clés pour partir du bon pied.

1.      La recherche d’emploi et les salaires

Est-il facile de trouver du travail au Luxembourg ?

Les chiffres de l’ADEM (Agence pour le développement de l’emploi) sont plutôt encourageants. Le taux de chômage en septembre 2022 au Luxembourg est de seulement 4,8 % et le nombre de demandeurs d’emploi a baissé de 12,2 % par rapport à 2021.

Toujours selon l’agence pour l’emploi, le secteur tertiaire représenterait environ 80 % des emplois, essentiellement dans les domaines bancaires et financiers.

L’ADEM ne fait pas que des statistiques, elle centralise également un grand nombre d’offres d’emploi. Les deux autres sites les plus utilisés pour la recherche d’emploi sont jobs.lu et jobfinder.lu.

Quel est le montant des salaires au Luxembourg ?

Le salaire social minimum brut est fixé à 2 313,38 €/mois pour un travailleur non qualifié et 2 776,05 €/mois pour un travailleur qualifié.

Le montant du salaire dépend ensuite du secteur d’activité, voici quelques-uns des salaires annuels moyens en 2019 au Luxembourg :

  • Finances : 99 912 €
  • Services : 64 679 €
  • Industrie : 53 427 €
  • Automobile : 46 939 €
  • Construction : 46 939 €

Tout cela porte le salaire annuel brut moyen du Grand-Duché à 64 932 €. C’est le plus élevé de l’Union européenne.

2.      Votre déclaration d’impôt et vos déductions fiscales

Le service en ligne des impôts permet de calculer votre taux d’imposition en fonction de votre revenu et de votre classe (célibataire, en couple marié ou non marié). Bien que remplir sa déclaration d’impôt ne soit généralement pas obligatoire, elle est indispensable pour bénéficier de vos déductions fiscales.

De nombreuses dépenses sont déductibles dont :

3.      Comment vous loger au Luxembourg ?

Soyons francs, trouver un logement qui coche toutes les cases de votre cahier des charges sera difficile. Le marché immobilier est complet et vous aurez besoin de patience, à défaut d’avoir de la chance.

Acheter et louer une maison ou un appartement

Les 2 sites immobiliers les plus visités sont athome.lu et immotop.lu. Ils sont l’un et l’autre de bons points de départ pour se rendre compte des biens disponibles, soit à la location, soit à la vente.

Voici un ordre d’idée sur les prix de l’immobilier au Luxembourg :

  1. Le prix moyen d’achat en 2020 est de 1 180 467 € (6 364 €/m2) pour une maison et 810 618 € (9 541 €/m2) pour un appartement.
  2. Pour les locations, le coût moyen est de 1 400 € (32 €/m2) pour un appartement et 3 000 € (16,20 €/m2) pour une maison. Les frais d’agence correspondent à un mois de loyer et le bailleur peut demander jusqu’à 3 mois de loyer maximum comme garantie locative.

Pour vous aider à trouver le bien idéal et à vous y installer, il existe ce qui s’appelle des agences de relocation. Leur service de base est de chercher pour vous le bien correspondant à vos critères, mais elles peuvent aller jusqu’à accomplir des tâches administratives en votre nom, chercher une école pour vos enfants, vous ouvrir un compte en banque, etc.

Le coliving : une solution temporaire et pratique

En attendant de trouver votre logement définitif, vous pouvez vous installer en coliving, une solution d’hébergement hybride, entre la colocation et la chambre d’hôtel.

Vous partagez les parties communes avec d’autres locataires tout en disposant de votre chambre avec salle de bain privée. L’agence de location organise le ménage une fois par semaine et le coût est d’environ 1000 €/mois.

C’est une solution très appréciée des expatriés, qui peuvent se tisser un premier réseau de relations tout en attendant de trouver un logement permanent.

4.      Quelles assurances devriez-vous souscrire ?

L’assurance responsabilité civile des véhicules terrestres à moteur (pour voiture ou moto notamment) est la seule assurance obligatoire au Luxembourg en tant que particulier. Cela dit, d’autres couvertures se révèlent indispensables. 

L’assurance habitation, que vous soyez propriétaire ou copropriétaire, locataire ou occupant à titre gratuit,est évidemment hautement recommandée pour ne pas tout perdre, par exemple, dans un incendie ou un dégât des eaux, et couvre, le cas échéant, votre responsabilité vis-à-vis du propriétaire.

D’autre part, 75 % des Luxembourgeois souscrivent une assurance complémentaire santé, pour obtenir une couverture plus large et un meilleur remboursement que ce que n’offre la CNS (Caisse Nationale de Santé).

Foyer propose des couvertures complètes et flexibles avec l’assurance auto mobilé et l’assurance habitation mozaik. La complémentaire santé medicis offre des prestations de haut niveau, qu’il s’agisse d’hospitalisation, de soins dentaires, d’aides visuelles ou de toute autre intervention ambulatoire.

5.      Les transports en commun et la voiture

Se déplacer en voiture n’est définitivement pas une obligation au Luxembourg. En plus de disposer de services efficaces et ponctuels, le Grand-Duché est également le premier pays au monde à avoir instauré la gratuité des transports en commun !

Si vous êtes arrivé avec votre voiture immatriculée dans votre pays d’origine, vous disposez de 6 mois pour la faire immatriculer au Luxembourg. La procédure d’immatriculation se fait en ligne, le contrôle technique de votre véhicule doit être en règle et vous devez notamment acquérir un timbre fiscal de « droit de chancellerie » de 50 €.

6.      L’apprentissage du luxembourgeois est-il obligatoire pour le travail ?

Le luxembourgeois est l’une des trois langues officielles du pays, en plus du français et de l’allemand. Une étude d’Eurostat de 2018 a en effet révélé que plus de la moitié de la population parle 3 langues étrangères.

Selon les secteurs, le luxembourgeois ne sera pas forcément nécessaire. Cela dit, apprendre la langue locale vous permettra de mieux vous intégrer dans le pays.

De nombreuses communes offrent des cours gratuits et les entreprises privées bénéficient de subventions pour offrir des cours de luxembourgeois à leurs salariés. Alors, zéckt net ! (N’hésitez pas !)

Le guide du nouvel arrivant

Vous avez encore des questions ? Notre guide du nouvel arrivant répondra à la plupart de vos interrogations. Vous pouvez aussi consulter notre article résumant en 6 étapes les démarches administratives à réaliser au Luxembourg lors de votre arrivée.

Partager cet article :