Mobilité
16 janvier 2020

Que faire en cas d’accident de voiture ?

Un accident de voiture ne prévient jamais. Il faut réagir vite et bien, mais on ne sait pas toujours comment. Pas de panique ! On vous donne la marche à suivre pour vous aider à gérer ce moment délicat en gardant votre sang-froid, et quelques conseils pour vous assurer d’être indemnisé au mieux de votre sinistre auto au Luxembourg.

Un poteau mal évité, une collision avec un véhicule à l’arrêt ou encore un carambolage… Un accident de voiture est toujours soudain, on n’y est jamais préparé. Que faire dans ces cas-là ? Gardez votre calme et suivez nos conseils, étape par étape.

Naturellement, s’il y a des blessés graves, la première urgence qui s’impose est d’appeler une ambulance au 112. Et d’alerter les services de police, qui dresseront un procès-verbal.

En ce qui concerne les dommages matériels, un premier réflexe utile : noter immédiatement le numéro de plaque d’immatriculation de l’autre conducteur éventuel au cas où il prendrait la fuite. Au Luxembourg, près de 3.000 délits de fuite sont recensés chaque année !

1. Contactez votre assureur

Dès que vous aurez paré aux urgences éventuelles, passez un coup de fil à votre assureur pour le prévenir. Il vous renseignera sur la marche à suivre.

2. Faites un constat d’accident

Que vous estimiez ou non être responsable de l’accident, qu’il y ait ou non des blessés, qu’il y ait ou non des tiers impliqués, il va falloir remplir un constat d’accident avec la ou les autres personne(s) impliquée(s). Mettez-vous d’abord en sécurité et assurez-vous que vous ne mettez pas les autres usagers en danger avant de faire le constat.

En l’absence de constat ou si le constat est mal rempli, vous risquez d’être moins bien indemnisé et dans des délais beaucoup plus longs, voire pas indemnisé du tout. Veillez à toujours garder un constat d’accident vierge dans votre véhicule.

En cas d’accident en chaîne, dressez deux constats : l’un avec le conducteur qui vous précédait, l’autre avec celui qui vous suivait.

Comment remplir un constat amiable ?

Un constat amiable correctement rempli vous garantit un règlement rapide et équitable. Nos conseils pour le remplir :

  • Contrôlez les papiers : demandez toujours à voir une pièce d’identité, un permis de conduire et la carte verte (certificat d’assurance) du véhicule. Car il peut arriver que l’autre conducteur ne soit pas assuré ou qu’il n’ait pas de permis.
  • Renseignez les coordonnées des personnes impliquées, témoins éventuels, voitures des adversaires (n° d’immatriculation, marque, etc.).
  • Soyez vigilant sur le choix des cases à cocher
  • Faites un croquis clair et précis
  • Ne reconnaissez pas votre responsabilité : les assurances ou le tribunal trancheront
  • Prenez votre temps ! Une fois signé, le constat ne peut plus être modifié
  • Faites signer votre constat par les autres parties

En cas de désaccord : ne signez en aucun cas le constat et contactez de suite la police. Une signature signifie que vous approuvez les informations renseignées sur le document.

Télécharger :

Notre fiche Comment remplir un constat amiable

3. Faites éventuellement dépanner votre véhicule

Si votre véhicule n’est plus en mesure de rouler, il va falloir organiser son dépannage pour dégager la voie et emmener votre voiture chez un garagiste.

4. Déclarez au plus vite le sinistre à votre assurance auto

Ne traînez pas ! Une fois dûment complété et signé par les parties, votre constat doit être envoyé à votre compagnie d’assurance auto le plus rapidement possible pour l’indemnisation des dommages matériels.

5. Obtenez l’accord de votre assureur avant d’engager des réparations

Contactez votre assurance avant d’entamer tout frais de réparation de votre véhicule. Leur indemnisation pourrait vous être refusée.

Partager cet article :