Santé
11 février 2021

Faire du sport pour être plus heureux

Les gestes barrières et les mesures de confinement nous protègent physiquement du Covid-19, mais pour le mental, cela reste une épreuve. Malgré les restrictions de contact, la pratique du sport doit rester dans nos bonnes habitudes. Pour l’hygiène de vie bien sûr, mais surtout pour garder le moral. Accrochez-vous à vos baskets, osez-vous lancer et persévérez : voici tous les bienfaits du sport sur votre santé mentale.

Le meilleur des médicaments : à la fois antidépresseur, antistress et booster naturel

La dépression, le stress, et l’anxiété sont des problèmes courants de santé mentale, qui impactent autant le bien-être que la productivité. Or, toutes les recherches scientifiques démontrent que la pratique du sport produit des effets positifs sur ces troubles et sur notre humeur en général. Cela peut être comparé à la prise d’un anxiolytique ou à la pratique de la méditation. Avec ce bénéfice supplémentaire dans le cas de la dépression : les symptômes diminuent ET le risque de rechute aussi.

La gestion du stress, en particulier, s’améliore chez les sportifs. En situation stressante, le corps « s’affole » moins (fréquence cardiaque, pression artérielle, sueur, chaleur corporelle). Et une fois le stress passé, le temps de récupération est plus court si l’on est en bonne condition physique.

Au niveau des performances cognitives, la pratique sportive améliore à peu près tout : notre capacité à planifier et à résoudre des problèmes, notre capacité de concentration, notre temps de réaction ou encore notre mémoire à long terme. Nous renforçons aussi notre estime personnelle, nous gérons mieux nos émotions et nous nous sentons plus compétents.

Pourquoi cela fonctionne ?

Plusieurs procédés physiologiques et psychologiques sont à l’œuvre et leur combinaison génère des bienfaits psychologiques.

D’abord, le sport distrait. Impossible de réussir un service au tennis ou d’enchainer une voie en escalade en ruminant ses idées noires. Les pensées négatives envahissantes sont nécessairement mises à distance durant l’entrainement.

Au-delà de la déconnexion, faire du sport c’est aussi se défouler. En nous activant, nous libérons les tensions nerveuses et nous augmentons notre niveau d’énergie. C’est un ressourcement, une régénération physique et psychologique.

Ensuite, l’activité physique nous permet de nous accomplir. Même au niveau débutant, les séances de sport renforcent notre sentiment d’efficacité personnelle. Or, ce sentiment est reconnu comme facteur de protection contre le stress et l’anxiété.

Enfin, il y a aussi le bien-être après l’activité, lors du retour au calme. Nos muscles se détendent, on ressent l’effet euphorisant et apaisant d’un délicieux cocktail chimique. C’est l’augmentation du taux de certains neurotransmetteurs, ces messagers chimiques habituellement en charge de l’humeur (sérotonine), du plaisir (dopamine) et de la relaxation (endorphines).

En pratique : quel programme de sport choisir ?

Inutile de se mettre la pression avec des objectifs difficiles à atteindre. Pas besoin non plus de beaucoup suer. Les effets bénéfiques du sport se font déjà ressentir avec une intensité modérée (essoufflement léger).

Si vous optez pour la natation, le vélo ou la course à pied, 20 minutes de pratique suffisent déjà pour bénéficier d’un mieux-être. Pour de la marche rapide, comptez 25 à 75 minutes. Le tout à programmer deux à trois fois par semaine. 

Quel que soit le niveau, après chaque séance, vous aurez un effet psychologique positif immédiat qui peut durer de deux à sept heures. À partir de la huitième semaine, vous ressentirez des effets plus durables sur votre santé mentale.

Si les circonstances le permettent, pratiquez le sport en duo ou en équipe : il a été démontré que cela renforce encore ses effets bénéfiques. Et si vous pouvez disposer d’un coach, c’est encore plus efficace. Il existe d’ailleurs beaucoup d’applications mobiles pour faire du sport avec des coachs en suivant leurs cours à distance, et toute la famille peut en profiter.

Enfin, COVID ou pas, la marche à pied, le jogging ou le vélo sont toujours aussi simples, efficaces et recommandés, alors foncez !

Partager cet article :